mardi 15 août 2017

Imam Bayildi (aubergines aigre-douces aux tomates à la turque)

L'imam bayildi, qu'on peut traduire comme "Imam évanoui" est un grand classique turc.
Il paraîtrait qu'un imam, dégustant cette recette, se serait évanoui, tellement il l'avait trouvée bonne.
Et c'est vrai que c'est bon ! Délicieux, même !
Il s'agit d'aubergines qui sont frites en moitié, généreusement garnies d'une sauce aux tomates et oignons délicieusement aigre douce agrémentée de raisins secs et pignons puis confites au four pour devenir fondantes.

La recette classique utilise force huile d'olive car on frit les aubergines... J'ai consédérablement allégé la recette en les faisant simplement dorer à la poêle.
Une fondue de tomates et oignons du jardin par dessus et un tour au four pour confire, et nous nous sommes régalés en famille et amis.

Allez hop, la recette !


Pour 6 personnes

6 belles aubergines longues
1 kg de tomates bien mûres
2 oignons
1 cuillère à soupe de sucre
10 cl d'huile d'olive
2 cuillères à soupe de raisins secs
1 cuillère à soupe ou 2 de pignons de pin
sel, poivre
coriandre fraîche

Coupez les tomates en dés et émincez les oignons.
Faites revenir les oignons dans 2 cuillères d'huile jusqu'à ce qu'ils soient translucides, ajoutez les tomates et laissez mijoter 5 minutes.
Ajoutez le sucre, les raisins secs, salez, poivrez puis laissez mijoter encore pendant 20 bonnes minutes.
Pendant ce temps, coupez les aubergines en deux dans le sens de la longueur et faites des croisillons dans la chair sans entamer la peau.
Faites chauffer une bonne partie de l'huile restante dans une poêle et faites y dorer les demies aubergines d'abord côté chair  jusqu'à ce qu'elles soient dorées, retournez les régulièrement jusqu'à ce qu'elles soient tendres sous la pointe d'un couteau en ajoutant éventuellement le reste d'huile.
Placez les aubergines, face coupée vers le haut dans un grand plat à four. Versez la sauce tomate sur les aubergines et répartissez la régulièrement, parsemez de pignons de pin.
Enfournez pour environ 1/2 heure à 180 degrès, jusqu'à ce que l'ensemble soit bien confit, tendre et fondant sous le couteau.
Parsemez de coriandre fraîche juste avant de servir.

dimanche 6 août 2017

Tapenade provençale

La tapenade est un grand classique des apéritifs provençaux (et même bien au delà de la Provence aujourd'hui !)
A la base, il s'agit d'olives noires mixées avec des câpres, de l'ail et des filets d'anchois à l'huile. D'ailleurs, le nom "tapenade" vient du mot provençal "tapeno" qui signifie câpres donc pas question de se passer d'eux dans la "vraie"! Ni des anchois d'ailleurs car ce sont eux qui vont saler la préparation et lui apporter sa saveur vraie. Un peu d'huile d'olive pour rendre la préparation "crémeuse"
et le tour est joué.
aujourd'hui, on vend souvent sous le nom de tapenade de simples purées d'olives plus ou moins parfumées, noires ou vertes mais pour moi elles ne devraient pas en porter le nom.
La recette est toute simple, il suffit de mixer les ingrédients entre eux avant de déguster à l'apérifit sur des toasts, ou pourquoi pas dans un sanwich à la place du beurre. Il m'arrive aussi souvent d'en utiliser une cuillère pour agrémenter une vinaigrette, en particulier pour une salade de haricots verts, un délice !
La recette donne deux beaux bocaux à confiture, la tapenade se garde bien une quinzaine de jours au réfrigérateur.


Allez hop ! la recette

Pour deux bocaux de tapenade

500 g d'olives noire "façon grecque" ou 400 g environ denoyautées
3 cuillères à soupe de câpres au vinaigre
3 à 4 gousses d'ail (selon votre goût)
8 filets d'anchois à l'huile
du poivre de l'huile d'olive

Dans le bol d'un petit mixer, disposez les olives, l'ail, les câpres et les anchois et mixez pour obtenir une purée. Poivrez et ajoutez un peu d'huile d'olive et mixez à nouveau jusqu'à obtenir une purée homogène et assez lisse.

Transférez dans un bol ou un bocal pour le conserver.
Proposez  avec des toasts, des gressins, des crackers... et régalez vous de ce grand classique provençal.






vendredi 28 juillet 2017

Courgettes et poivrons rôtis, panisses, fêta et coriandre

Voilà une petite recette veggie simple et goûteuse.
Des légumes rôtis de saison (courgettes et petits poivrons) parfumés d'épices, un peu de fêta émiettée et de coriandre escortent quelques panisses dorées à la poêle pour composer une assiette complète, parfumée et équilibrée.
Pour une fois, j'ai utilisé de la panisse toute prête que je trouve en rouleau en magasin bio, mais vous pouvez retrouver en cliquant la recette des panisses donnée il y a quelques semaines. Rien de compliqué, ça demande juste un peu plus de temps puisqu'il faut la laisser refroidir pour la couper.
Si vous voulez rendre la recette vegan, remplacez la fêta par du tofu fermenté aux poivrons par exemple.

Allez hop, pas de grands discours, la photo parle d'elle même, la recette !


Pour deux personnes

6 petites courgettes bios bien fraîches
6 petits poivrons (ou deux gros)
3 cuillères à soupe d'huile d'olive
1 cuillère à café de graines de moutarde
1/2 cuillère à café de curcuma
1 cuillère à café de cumin
sel, poivre, piment si vous souhaitez
50 g de fêta
quelques brins de coriandre
1/2 rouleau de panisse (en magasin bio)
huile d'olive pour la cuisson des panisses

Préchauffez le four à 200° C.
Coupez les courgettes en 4 dans la longueur et les poivrons en deux (et enlevez le coeur et les graines des poivrons).
Disposez les légumes dans un plat à four, arrosez d'huile d'olive, salez, poivrez, épicez les légumes et remuez avec les mains pour bien les enduire.
Enfournez pour 30 minutes en remuant à mi cuisson, jusqu'à ce que les légumes soient tendres et dorés.
Coupez la panisse en rondelles d'1/2 cm.
Faîtes chauffer un peu d'huile d'olive dans une poêle antiadhésive et faites dorer les tranches de panisses en les retournant régulièrement.
Disposez les légumes tièdes sur les assiettes, émiettez la fêta dessus et parsemez de coriandre.
Servez avec les rondelles de panisses dorées.

samedi 8 juillet 2017

Filet de poulet, tomates et courgettes rôtis aux parfums marocains

J'aime beaucoup confectionner des plats au four, rôtis sur une plaque.
C'est une façon très simple de préparer un repas complet sans trop s'en occuper puisqu'on prépare tout sur la plaque, on enfourne et voilà ! Je vous avais d'ailleurs proposé déjà une recette de saumon rôti aux asperges et tomates il y a quelques mois.
Aujourd'hui c'était des blancs de poulet accompagnés de tomates cerises et courgettes.
Pour parfumer tout ça, mes choix se sont tournés vers des saveurs marocaines avec un peu de citron confit au sel, du ras el hanout (un mélange d'épices typiquement marocain avec parfois jusqu'à 27 épices !), un peu de piment, du thym et bien sûr de l'huile d'olive pour enrober le tout.
Un plat ultra simple à préparer, vite prêt et tout à fait sain et équilibré.
N'hésitez pas à adapter les quantités au nombre de convives, c'est l'avantage de cette méthode de plaque au four. Et toute la famille peut se régaler !

Allez hop la recette !


Pour deux personnes

2 blancs de poulet fermiers
250 g de tomates cerises
1 grosse courgette
1/2 petit citron confit au sel
4 brins de thym
1/2 cuillère à soupe de ras el hanout
1 peu de piment rouge si vous aimez
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
sel, poivre

Lavez les légumes et coupez les courgettes en demies lunes.
Déposez-les sur la plaque ou dans un plat métallique.
Ajoutez les blancs de poulet, le thym effeuillé, le piment émincé si vous en mettez, le ras el hanout. Enlevez la chair du citron confit (elle est trop salée et amère, ne gardez que l'écorce) et coupez le en petits morceaux. Ajoutez-le au plat et arrosez avec l'huile d'olive. Salez, poivrez puis enrobez bien tous les ingrédients en mélangeant avec les mains. Laissez reposer ainsi une dizaine de minutes, le temps de préchauffer le four à 200-220 ° C.
Enfournez le plat pour 30 minutes, en retournant le poulet et en mélangeant les légumes délicatement à mi cuisson.
Servez bien chaud avec un féculent si vous le souhaitez ou un bon pain frais pour saucer le jus qu'auront rendu les tomates !